-       

ELŐZETES FELHÍVÁS KONFERENCIA RÉSZVÉTELRE
A legújabb társadalomtudományi kutatási eredmények a muzeológiában ISMERTETŐ

 

HANGOS REKLÁM


ÚJ VIDEÓ


ÚJ KÉPGALÉRIA
A képre kattintva a galéria elérhető


Régészet Napja


Múzeumok Majálisa


Múzeumi Világnap


 

 


PILLANTÁS A KULISSZÁK MÖGÉ
Ez történik mostanában...


"Öskortól Hundertwasserig"
pályázati kiállítás építése


Pattanj lóra. hintalóra
című kiállítás építése


Az Alföldi szecesszió című
kiállítás építése


"A Polgárház konyha"
állandó kiállítás építése
(FRISSÍTVE)

 


 


Megvásárolható kiadványok

Koszta József főmüvei köz-és magángyűjteményekben
Város a Kurca-parton
Szentes város évszázadai
Nemzeti piktura ideális tájban
Medinától Etéig
Barbárok

 

 

 

Le peintre József Koszta est né à Brassó (le Brasov actuelle an Roumanie), le 27 mars 1861. C’est grâce à ses revenus issus de son travail dans un atelier de photographie qu’il a pu poursuivre des études de beaux-arts à Budapest et à Münich. Suite à cela, il vivait et oeuvrait à Nagybánya, centre de la peinture hongroise dite „plein air” à la fin du XIXe siècle. Cette période de son art est caractérisé des couleurs vives, aussi que était découverte par des peintres Autrichiens vers la fin du XIXe siècle. Malgré ses bonnes impressions, il n’est quand-même pas resté lá-bas. Après 1910, il a choisi une ville un peu plus bas, au bord du fleuve Tisza. Cette ville s’appelle Szentes, ou il vivait et oeuvrait jusqu’au jour de sa mort en 1949.

Sa relation intime avec le peysage et l’homme qui l’habite lui était assurée par sa mode de vie: il vivait dans des fermes qu’il louait ou dont il était propriétaire. Les peintures créées à cet époque sont très expressives, en colorite et en facture aussi. Il employait volontiers les couleurs rouge, bleu et blanc très intenses, presque brulants. Ses images se construisent des tâches minuscules, qui les rend mouvementés, inquiétants, dynamiques.

L’oeuvre de József Koszta est très lié avec un paysage: la Grande Plaine Hongroise et avec l’homme qui y vit et y travaille. La plus grande partie des oeuvres exposés sont devenus la propriété du musée suite du Testament de la femme de l’artiste. Les tableaux y sont exposés perpétuellement à partir de l’an 1974.

Musée de la maison bourgeoise Péter Pál

Atelier Fridrich